La filière électrique : un accélérateur de la transition énergétique

18/01/2022
  • #Bâtiment et efficacité énergétique
  • #Énergie Climat
  • #Environnement
  • #Europe
18 janvier 2022
La filière électrique, à travers toutes ses composantes, est un accélérateur de la transition énergétique.
C’est ce que l’ensemble des Présidents des dix fédérations et organisations professionnelles de la filière (UFE, FIEEC, GIMELEC, SYCABEL, SYNDICAT DE L’ECLAIRAGE, IGNES, FFIE, SERCE, FDME, THINK SMARTGRIDS) ont tenu à rappeler dans une déclaration commune où ils soulignent leur mobilisation en faveur de la décarbonation de l’économie.
En France, plus de 8500 entreprises représentant 600 000 emplois œuvrent au quotidien pour fournir une électricité décarbonée, conçoivent et élaborent des technologies associant électricité et numérique, proposent et intègrent des solutions en faveur de l’aménagement des territoires, de la performance énergétique et de l’intégration de nouveaux services et usages.
Alors qu’elle préside l’Union européenne, la France se doit de poursuivre la mise en place d’une politique industrielle décarbonée ambitieuse.
Pour sécuriser ses plans d’investissements, de charge et de recrutements , la filière appelle de ses vœux une feuille de route ambitieuse de la part du futur Président de la République et rappelle les conditions de réussite de la transition énergétique. Elles sont au nombre de cinq :
  • une meilleure orientation des soutiens et des aides en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments, du déploiement de solutions de pilotage des systèmes ou des bornes de recharge pour véhicule électrique ;
  • un renforcement de la cohérence des politiques et des initiatives menées à l’échelle nationale et dans les territoires ;
  • la mise en place d’un plan national pour résoudre la pénurie de main d’œuvre techniques et la mise en place d’actions d’envergure en termes de formation ;
  • une clarification sur l’évolution à moyen terme du mix de production électrique ;
  • des mesures incitatives pour favoriser l’implantation des fabricants d’équipements dans les pays européens les plus décarbonés.